Soutien aux policiers de Savigny-sur-Orge et Athis-Mons grièvement blessés à la Grande-Borne

J5tfoy eAffectés à une mission de protection d'une caméra de vidéosurveillance régulièrement prise pour cible par la racaille, deux policiers ont été très grièvement blessés par des criminels qui ont tenté de les assassiner en projetant sur eux des cocktails Molotov.

Ces deux policiers, un adjoint de sécurité et un gardien de la paix sont en poste respectivement aux commissariats de Savigny-sur-Orge et d'Athis-Mons.

 

Ces deux commissariats comme la plupart des commissariats essonniens disposent d'un effectif insuffisant au regard des missions qui leur sont confiées et d'un matériel vieillissant et inadapté à la menace qui pèse sur les policiers. 

Depuis de trop nombreuses années le quartier de la Grande-Borne est le théâtre d'un affrontement quasi quotidien entre des bandes de délinquants prêts à tout pour préserver leurs trafics et les forces de l'ordre qui tentent de ramener la paix civile dans ce quartier. La violence extrême utilisée par ces criminels contre des agents de police doit cesser. 

Le gouvernement doit agir : en finir avec l’impunité dont bénéficient de trop nombreux délinquants pour appliquer la tolérance zéro, renforcer les effectifs et les moyens de nos forces de l’ordre, mettre en place la présomption de légitime défense pour les policiers. 

 

Audrey Guibert,

Secrétaire départementale du Front National de l’Essonne, 

Conseillère régionale d’Ile-de-France, 

Conseillère municipale de Savigny-sur-Orge

×