Saccage de tout un quartier à Juvisy-sur-Orge, retrouvez la réaction d'Audrey Guibert

J5tfoy eArticle publié le 16 janvier 2017 : 

Comme nous pouvons le déplorer, le département de l'Essonne n'est pas épargné par l’escalade de l’ultraviolence, où règnent la loi des bandes, le trafic de drogue et la délinquance en tout genre, mais aussi le sentiment pour les délinquants très souvent multirécidivistes de bénéficier d’une parfaite impunité, quand ce n’est pas d’une tolérance du pouvoir politique. Confrontés quotidiennement à une insécurité massive, les Essonniens subissent cette triste réalité. 

Après la tentative d'assassinat contre des policiers à Viry-Châtillon, la multiplication des agressions envers les forces de l'ordre à Chilly-Mazarin, Etampes, Savigny-sur-Orge, Athis-Mons, une bande d'une trentaine d'individus armés de sabre ont saccagé ce week-end tout un quartier de Juvisy-sur-Orge.

Après ces scènes de guérilla urbaine, la préfète de l'Essonne, Madame Chevalier devrait rencontrer ce lundi, le maire de Juvisy-sur-Orge. Mais pourquoi faire ? En effet, les nombreuses gesticulations et promesses, ne peuvent cacher les échecs répétés sur le front de la lutte contre la délinquance. La préfète, qui représente l'autorité de l'Etat dans notre département ne fait que constater ces phénomènes sans pour autant avoir une réelle volonté de les endiguer et poursuit la politique laxiste du gouvernement socialiste. 

Seul le Front National mettra en place la tolérance zéro pour permettre la reconquête par la République française de chaque quartier de notre territoire en renforçant les moyens et effectifs des forces de l'ordre, en menant une lutte acharnée et implacable contre la récidive, en modifiant les règles d’octroi de la liberté conditionnelle et en supprimant les remises de peines automatiques. 

La sécurité et la justice sont au cœur du projet de redressement national porté par Marine Le Pen, dans l’intérêt de tous ! 

×