Règlements de compte et fusillade à Grigny, l’Etat toujours aussi impuissant !

Audrey guibert 1Une fusillade, suivie d’une rixe impliquant une centaine de personnes, a éclaté dans le quartier de la Grande Borne à Grigny sur fond probablement de règlement de compte, faisant un mort et un blessé très grave dont le pronostic vital est engagé. Les deux victimes de cette fusillade sont connues des autorités pour trafic de stupéfiants.

Ces affrontements entre bandes rivales d'une extrême gravité secouent très régulièrement cette ville en proie à des racailles multirécidivistes dans laquelle pullulent les trafics de drogue et d’armes

 

La barbarie se métastase malheureusement n’épargnant ainsi aucune partie de notre territoire et demeure symptomatique de l'ensauvagement de notre société, qui ne trouve face à lui que laxisme, et démission des autorités.

 

Le quartier de la Grande Borne, qui connait une nette radicalisation de la violence a été complètement abandonné par les pouvoirs publics et devient une zone de non-droit sous l'emprise de caïds des cités qui règnent en toute impunité. Le gouvernement doit mettre fin immédiatement aux postures d'apparence et agir dans les plus brefs délais.

 

La sécurité de nos concitoyens étant la première des libertés, nous devons urgemment  appliquer la tolérance zéro et des peines exemplaires doivent être prononcées contre ces criminels qui prennent en otage les habitants, et ce afin d'éviter que de nouvelles violences éclatent au sein de ce quartier populaire. Une visite systématique des caves doit être rapidement entreprise dans lesquelles circulent un nombre considérable d’armes. Enfin, les effectifs des brigades anti-criminalité devront être doublés dans notre département et il est impératif de renforcer les moyens matériels de nos forces de l'ordre.

Audrey Guibert 

Secrétaire départementale du Front national de l'Essonne,

Conseillère régionale d'Ile-de-France

 

×