On se souviendra de M. Léonhardt comme un maire qui a laissé des ardoises

Gael fouilleul sgdb 1Tribune de Gaël Fouilleul, président du groupe Sainte-Geneviève Bleu Marine

Quelle tuile pour le parti socialiste à qui il devait en septembre 40 219 € d'arriérés de cotisations mais surtout pour le contribuable génovéfain ! En juin, le tribunal a rendu un verdict défavorable sur le procès qui opposait la commune à ses créanciers sur l'affaire des emprunts toxiques souscrits par la municipalité socialiste à la fin des années 2000. La commune a été condamnée en première instance à payer les intérêts toxiques dus et les dépens de la partie adverse pour la bagatelle de 9,6 millions d’euros !

 

Ce ne sont pas les 3,25 millions d’euros provisionnés jusque-là qui permettront d'éviter la douloureuse. Pour commencer à boucher le trou, la première décision a été de supprimer les abattements sur les futurs impôts locaux pour une recette maximale espérée d'1 million d’euros. On est encore très loin du compte et des hausses plus spectaculaires se profilent.

La rose est fanée, nous restent les épines…

Le tribunal a rendu en catimini son verdict en juin et tous les conseillers municipaux en ont été informés fin septembre ! Trois mois d'attente pour diffuser une information aussi capitale et... pour préparer sa candidature aux sénatoriales ! Si ce n'est pas de la dissimulation, ça y ressemble.

Son élection au Sénat apparaît comme une sortie peu glorieuse pour ne pas à devoir défendre son bilan lors des prochaines élections municipales et échapper ainsi au goudron et aux plumes, tout en offrant une certaine virginité à son successeur sur ce dossier.

Malin non ?

La loi du non-cumul obligeant les parlementaires à quitter leur mandat de maire tombe à pic, les fesses d’un homme sont sauves contrairement au portefeuille des contribuables !

Islamisme

A la suite de notre dernière tribune, nous avons interrogé M. Léonhardt sur le prédicateur Ben Hassen qui avait pris ses habitudes dans la mosquée de notre ville.

En substance, il s'en remet aux autorités et n'envisage pas de s'immiscer dans la gestion de la mosquée car dirigée par "des gens sérieux et qui n'ont jamais failli à leurs responsabilités".

C'est vrai qu'inviter un individu connu pour présenter des dangerosités radicales est un acte sérieux et responsable par les temps qui courent…

 

×