Insécurité délinquance Essonne Émeutes laxisme

Le département de l'Essonne secoué par des violences urbaines: tolérance zéro envers les racailles

Audrey guibertAprès Sainte-Geneviève-des-Bois, Savigny-sur-Orge, Viry-Châtillon, les Ulis, Etampes, Ris-Orangis, Quincy-sous-Sénart, il y a quelques jours, le quartier de la Grande Borne à Grigny a connu samedi 16 juillet, une nuit de graves émeutes. Une soixantaine d’individus ont déclenché de multiples incendies et les forces de l’ordre ont essuyé des tirs de mortiers.

Ces épisodes de guérillas urbaines se succèdent depuis maintenant plusieurs années : forces de l’ordre prises pour cible, véhicules et mobiliers urbains incendiés, commissariats attaqués. Cette situation est le résultat de décennies de laxisme dont les conséquences sont désastreuses.

Lire la suite

×