« Valérie Pécresse méprise les usagers de la ligne P »

Actualisation du site internet - communiqué de presse publié le 5 juillet 2017

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN-IDF Bleu Marine au Conseil régional d'Île-de-France et d'Audrey Guibert, conseillère régionale et administratrice d'Ile-de-France mobilités ( = STIF)

Audrey guibert 1Les usagers de la ligne P n’en peuvent plus. Plusieurs collectifs d'usagers de cette ligne exigent un dédommagement pour le mois de juin. Les conditions de transport et la qualité de service se sont très largement dégradées au point d’être invivables ; les retards, quand ils ne se transforment pas en suppressions, sont quotidiens, et les incidents techniques se multiplient au fil des jours en raison d’infrastructures à la fois vieillissantes et défaillantes. 

Ne parlons pas des épisodes de canicule subis ces dernières semaines puisque les trains ne sont pas équipés de ventilation réfrigérée ! Sans compter que la programmation de  l’électrification de la branche Meaux-La-Ferté-Milon, parent pauvre en matière d'investissement, se fait toujours attendre. 

Pour pallier à l'urgence de la situation, deux trains de type AGC devraient être loués à la région Grand Est et mis en service d'ici décembre 2017 : un pansement sur une hémorragie, alors que seuls des travaux de régénération et de fiabilisation  de la branche Meaux-La-Ferté-Milon seraient une garantie d'amélioration des conditions de transports sur le long terme. En conséquence, les usagers de la branche allant vers La-Ferté-Milon ou Château-Thierry demandent des comptes et attendent de toute urgence des solutions.

C’est cette voix de contestation que nous avons porté ce matin en Commission permanente au Conseil régional d’Ile-de-France à l’occasion du rapport sur l’électrification de la ligne Paris-Troyes. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque la Présidente de la Région Valérie Pécresse et son Vice-Président en charge des Transports, Stéphane Baudet, ont rejeté nos demandes visant à dédommager l’ensemble des usagers de la ligne pour le mois de juin en raison de la qualité de service catastrophique !

Valérie Pécresse, qui a récemment augmenté le prix du passe Navigo de 3%, ne semble pas préoccupée par le calvaire subi par des milliers d’usagers au quotidien. Elle qui appelait de ses vœux une « révolution des transports » cache en réalité un certain mépris de ses concitoyens, préférant la diversion dans une communication bien rodée plutôt que les réponses concrètes et prioritaires.

Le Front National poursuivra sa détermination en matière de renouveau des transports en Ile-de-France, et continuera de soutenir les usagers victimes de l’abandon des décideurs tant politiques qu’institutionnels sur l’ensemble du réseau de notre territoire.

×