Le Front National de l’Essonne apporte son soutien au policier du commissariat des Ulis convoqué par l’IGPN

communiqué de presse publié le 3 novembre 2017

Sans titreUn des policiers ayant participé à la manifestation en hommage à ses collègues le 8 octobre dernier, était convoqué ce jour par l’IGPN pour avoir eu le courage de s’exprimer ouvertement sur le malaise des fonctionnaires de police après le terrible drame de Viry-Châtillon, au cours duquel quatre policiers avaient été blessés dont deux délibérément brûlés vifs par une bande de racailles venue de La Grande-Borne.

Ne pouvant être assisté de la personne de son choix, le policier des Ulis a vu sa convocation repoussée à lundi prochain. Cet acharnement de l’IGPN à vouloir museler les policiers révèle l’impuissance de la hiérarchie policière à répondre aux exigences minimales des policiers de terrain confrontés à des délinquants de plus en plus violents. Ces exigences sont connues mais ignorées des politiciens qui nous gouvernent depuis plus de 10 ans : augmentation des effectifs dans les quartiers les plus sensibles comme celui de la Grande-Borne et renforcement des moyens matériels pour faire face aux attaques que subissent les policiers.

Audrey Guibert, 

Secrétaire départementale du Front National de l'Essonne,

Conseillère régionale d'Ile-de-France. 

×